Les membres de Body & Soul Consort

Ellen Giacone, voix & direction artistique

Fondatrice de Body & Soul Consort qu’elle crée fin 2018, Ellen a une formation de chanteuse lyrique, mais aussi de violoniste et pianiste. C’est au cours de ses études de biologie à l’Ecole Normale Supérieure de Paris qu’elle se passionne pour le chant et la musique ancienne. Durant sa formation en chant lyrique, elle se spécialise plus particulièrement dans la musique ancienne, en travaillant notamment avec Ton Koopman et John Eliot Gardiner. Depuis 2012 elle chante et enregistre régulièrement avec La Compagnie La Tempête, l’Ensemble Pygmalion, le chœur Accentus et Les Arts Florissants. Elle se produit régulièrement en récital piano-voix, (notamment avec Diego Mingolla, Mihály Zeke et Giuseppe Modugno), sur des répertoires allant du Lied et la mélodie française à la musique contemporaine en passant par la comédie musicale.

C’est à partir de 2006, à travers l’étude de la contrebasse auprès de Christian Gentet, qu’elle s’intéresse progressivement au répertoire jazz. Depuis 2017 elle collabore avec AUM Grand Ensemble, collectif de musiciens interprétant les compositions de Julien Pontvianne, entre jazz expérimental et musique contemporaine (You’ve never listened to the wind, Onze Heures Onze, 2018). Après divers projets en duo ou trio avec piano et contrebasse, c’est en 2018 qu’elle décide de créer Body & Soul Consort pour réunir baroque et jazz au sein d’un même projet. Au gré de rencontres riches et variées, Ellen choisit des musiciens aux talents multiples pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure musicale…

Srdjan Berdovic, théorbe

Compositeur, guitariste et luthiste croate-américain, Srdjan Berdovic a collaboré avec nombre d’artistes et ensembles de renommée internationale, comme Edin Karamazov, Sreten Krstic, Monika Leskovar, Pieter van Houwelingen, Haruka Fujii, David Loeb, Robert Cuckson, Zagreb Soloists, Zagreb Philharmonic, ou encore Golliard Ensemble.

Il compose pour des univers variés, allant de l’opéra de chambre au théâtre, en passant par le documentaire, le film d’animation ainsi que des projets « cross-over » mêlant influences jazz, rock indé et musique traditionnelle. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses concerts et ses enregistrements auprès de labels prestigieux comme Naxos, Vienna Modern Masters, Aquarius records, Menart, and Croatia records.

 

Krzysztof Lewandowski, cornet à bouquin et guitare basse

Originaire de Pologne, Krzysztof s’est formé à la musique ancienne entre Cracovie, Leipzig, et Paris. Il joue de différents instruments historiques de la famille des bassons et de celle du cornet à bouquin, mais aussi des bombardes et des flûtes. Depuis son arrivée en France en 2003 il développe une activité de musicien interprète au sein d’ensembles tels que Le Concert Spirituel, La Fenice, Le Poème Harmonique, Ensemble Correspondances, ou encore La Tempête. Il se produit en Europe, mais aussi au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Kazakhstan et au Mexique, et participe à de nombreux enregistrements notamment de musique instrumentale virtuose du XVIIe siècle en tant que soliste à la doulciane. Il joue également de la guitare basse dans des groupes de jazz, funk et d’autres musiques improvisées.

 

Adrien Alix, viole de gambe et contrebasse

Diplômé des conservatoires parisiens en contrebasse historique (CNSMDP) et viole de gambe (CRD Paris-Saclay), Adrien Alix se produit dans différentes formations comme la Compagnie La Tempête, les Folies Françoises, le Jeune Orchestre de l’Abbaye, l’Academia Montis Regalis ou le Parlement de Musique de Strasbourg. Il monte L’Orfeo de Monteverdi et Dido & Æneas de Purcell avec l’équipe de recherche et pratique « Euridice 1600-2000 ». Il compose et joue au sein du collectif « Le printemps du machiniste » pour la série théâtrale en marionnettes intitulée Les Présomptions. Adrien prépare actuellement une thèse en littératures comparées et musicologie à propos de poésie et musique dans l’Italie du premier baroque.

 

Srdjan Ivanovic, percussions

Né à Sarajevo à 1983, il part s’installer à Athènes pour fuir la guerre en 1992, avec son père, guitariste et compositeur. C’est en Grèce qu’il commence la batterie avec George Polychronakos, puis part aux Pays-Bas à l’âge de 19 ans, où il obtient ses diplômes aux conservatoires d’Amsterdam (BMus) et d’Utrecht (MMus). Il étudie avec Martijn Vink, Marcel Serierse, Lucas van Merwijk et encore avec Jeff Ballard, Ari Honing, Terry Lyne Carrington, Ben Street…

Il remporte de nombreux concours (Dutch Jazz Competition, Utrecht Jazz & Pop Award en 2008 ; finaliste du EBU European Jazz Competition en 2010) et est salué à la fois par les jurys et par la presse pour avoir trouvé un son original et organique à la batterie comme dans ses compositions.

Srdjan Ivanovic a fait des tournées dans toute l’Europe, mais aussi au Brésil, Etats-Unis, Mexique, Chine, Thaïlande, Egypte. Il compose aussi pour le cinéma (The Man With 100 Children de Vuk Janic) et pour le théâtre (Hrysippus de Manolis Tsipos, Hoofdrol de Frank Siera). En 2016 il reçoit la bourse de la Prins Bernhard Foundation pour faire des études carte blanche à New York pendant 6 mois. Il vit à Paris depuis 2014 où, parallèlement à d’autres projets, il dirige son groupe, le Blazin’ Quartet et Xénos.