Bio

Italo-néerlandaise de naissance, Ellen Giacone étudie le violon et le piano à Paris avant de débuter le chant lyrique à l’âge de dix-sept ans : après avoir suivi les enseignements de Mary Saint-Palais et Robert Expert, elle obtient en juin 2011 son Diplôme d’Etudes Musicales. Elle se perfectionne ensuite au CRR de Paris en cycle concertiste auprès de Fusako Kondo, et en suivant des masterclass d’interprétation baroque avec Sara Mingardo et Peter Kooij, ainsi qu’avec des spécialistes du Lied et de la mélodie comme Serge Cyferstien, Dalton Baldwin ou encore Anne Le Bozec.

Elle s’intéresse dès 2002 au répertoire baroque en donnant de nombreux concerts, en chœur et en solo, avec différents ensembles (Le Concert Latin, Le Concert Lorrain). Elle chante à plusieurs reprises sous la direction de Ton Koopman, notamment en 2008 au Carnegie Hall, où son interprétation de l’Ode à Sainte Cécile de Händel est saluée par le New York Times.

Durant la saison 2012-2013, elle rejoint le Monteverdi Choir, sous la direction de Sir John Eliot Gardiner dans le cadre d’un programme de formation d’un an destiné aux jeunes professionnels chanteurs et instrumentistes (Monteverdi Apprenticeship Scheme). Elle chante également avec d’autres ensembles basés à Londres, notamment Polyphony dirigé par Stephen Layton.

De 2008 à 2014, elle est membre fondateur de l’Ensemble Athénaïs (dir. Laurence Pottier) avec lequel elle enregistre deux disques consacrés aux petits motets baroques français (Anima Christi, 2011 & O Amor Jesu, 2014, Bayard Musique). Avec d’autres formations elle aborde la musique italienne, allemande et anglaise (Europa Barocca, La Fenice, Les Musiciens de Mlle de Guise, Ensemble Apollo).

Son premier disque solo Vocalise Ave Maria paraît en 2014 (Monthabor). Sur scène, elle participe à différentes productions d’opéra et d’oratorio : Le Devin du Village de Rousseau (2006), Requiem de Fauré à l’Église de la Madeleine à Paris (2007), La finta giardiniera de Mozart dans le rôle de Sandrina (2011), Le Messie de Händel (2011), Didon et Enée de Purcell dans le rôle de Belinda (2009 et 2014). Depuis 2016, elle se produit régulièrement en récital piano-voix, notamment avec les pianistes Diego Mingolla, Mihály Zeke et Giuseppe Modugno, sur des répertoires allant du Lied et la mélodie française à la musique contemporaine en passant par la comédie musicale. 

Outre son activité de soliste, elle collabore régulièrement avec la Compagnie La Tempête (dir. Simon-Pierre Bestion) avec laquelle elle enregistre Paroles à l’absent (NoMad Music, 2014) et The Tempest (Alpha, 2015), Arsys Bourgogne (dir. Mihály Zeke) notamment pour l’enregistrement de La Naissance de Vénus (Paraty, 2017), l’Ensemble Pygmalion (dir. Raphaël Pichon) avec lequel elle enregistre Les Filles du Rhin (Harmonia Mundi, 2016), le choeur Accentus (dir. Laurence Equilbey), Les Cris de Paris (dir. Geoffroy Jourdain) ou encore Les Arts Florissants (dir. William Christie). C’est au sein de ces chœurs qu’elle participe à de nombreuses productions d’opéra : Ciboulette de Hahn (Opéra Comique, 2015), Orfeo de Rossi (Opéras de Nancy, Bordeaux, Caen, Versailles, 2016-17), Le Timbre d’Argent de Saint-Saëns (Opéra Comique, 2017), Jephtah de Händel (Opéra Garnier, 2018), La Nonne Sanglante de Gounod (Opéra Comique, 2018), Orphée et Eurydice de Gluck (Opéra Comique, 2018).

L’étude de la contrebasse avec Christian Gentet entre 2006 et 2010 lui ouvre également les portes du répertoire jazz tant à la basse qu’au chant. En 2017 elle commence une collaboration avec AUM Grand Ensemble, collectif de 14 musiciens interprétant les compositions oniriques de Julien Pontvianne, entre jazz expérimental et musique contemporaine (You’ve never listened to the wind, Onze Heures Onze, 2017). 

En 2018 elle fonde Body & Soul Consort, un quatuor voix-contrebasse-théorbe-percussions, qui s’attache à créer des passerelles dans l’interprétation des répertoires baroques et jazz.

En parallèle de son cursus musical, Ellen a étudié à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (2002-2007): elle est titulaire d’un Master de Biologie ainsi que d’un Master of Business Administration. Ellen parle couramment italien, français, anglais et néerlandais, et a également étudié l’allemand.